Un goût de déjà-vu a parcouru les tribunes de l’Arena, samedi 6 octobre dernier. Comme la saison passée, les lyonnais du Lou sont venus s’imposer sur la pelouse du Racing 92, 19 à 13.

Les hommes de l’entraîneur Pierre Migoni on fait la fête samedi dernier. Parfaitement en place en première partie du match, avec un Lionel Beauxis des grands jours (14 points, 100 % de réussite), ils ont réussi à faire peur aux ciel et blanc, des mauvais jours. Brouillons, pas en place, les franciliens n’ont pas réussi à rattraper suffisamment l’écart creusé en première période.

La première action était pourtant du côté des racingmen qui mènent après 25 minutes de jeu 6 à 3, malgré leurs maladresses. C’était sans compter les manœuvres du Lou et le travail de Lionel Beauxis et Toby Arnold qui s’introduisent au cœur de la défense francilienne pour servir Liam Gill qui file derrière la ligne (6-10, 29e ).

Si l’audace règne chez le Lou, c’est l’indiscipline qui l’emporte chez les joueurs du Racing 92. Entre moments de faiblesse, déchets techniques, perte d’énergie, les ciel et blanc voient le score augmenter du côté de l’adversaire, grâce à un Lionel Beauxis remarquable qui meuble le score (6-16, 40e ). Les Lyonnais terminent en beauté la première partie du match et partent plus confiants à la pause.

La reprise du match est de moins bonne qualité. Fautes, désorganisation de l’attaque, et beaucoup de turn-over : le rythme est désarticulé en ce début de seconde partie. Les hommes de Laurent Labit et de Laurent Travers ne parviennent pas à s’imposer, ni même à véritablement inquiéter les visiteurs. Après trois points supplémentaires de l’homme du match, Lionel Beauxis (6-19, 52e ), les racingmen tentent le tout pour le tout, ce qui est soldé par un essai de Simon Zebo qui ramène le score à 13-19 à la 60e.

L’exploit reste tout de même insuffisant pour renverser la mise, malgré les efforts incontestables du Racing. Bilan du match, le Lou l’emporte et monte sur le podium en dépassant le Racing 92 au classement, qui lui est relégué à la septième place du Top 14. Les hommes du duo Travers – Labit affronteront l’équipe des écossais du Scarlets le 13 octobre prochain dans le cadre de la champions cup.