Le transfert des collections est terminé. Quatre mois après la livraison du nouveau bâtiment qui l’accueille, La contemporaine va ouvrir ses portes le lundi 18 octobre prochain. Symbiose entre une bibliothèque, un centre d’archives et un musée, cet espace concentrera plus de 4,5 millions de documents de tout type (livres, journaux, tracts, films, enregistrements sonores, peintures, photographies…) et de toute époque, rassemblés au-tour de thématiques orientées : guerres et conflits, migrations, droits de l’homme, mobilisations citoyennes ou relations internationales.4,5 millions de documents180 000 documents dématérialisés sont également consul-tables grâce à la bibliothèque numérique l’Argonnaute.

« Créée en 1918, La contemporaine a pour vocation de rassembler tous les matériaux et toutes les traces documentaires des événements pouvant servir à interpréter et écrire l’histoire de notre temps », résume dans un communiqué l’Université de Nanterre, qui héberge ce musée des mondes contemporains.

Avec ses 6 800 mètres carrés, sa salle de lecture de 126 places, son espace d’exposition temporaire et son musée permanent, le nouveau bâtiment a été pensé pour rassembler dans un lieu unique des collections jusque-là épar-pillées aux Invalides (Paris) et à Nanterre.

CREDIT PHOTO : LA GAZETTE DE LA DEFENSE