À peine promus, déjà gagnants. Les Coqs de Courbevoie ont parfaitement géré leur premier match de Division 2 (D2), samedi 21 septembre à domicile face à Valenciennes. D’abord menés, les hommes de Pierre-Mathieu Maillot ont su revenir au score grâce aux recrues arrivées cet été, et aux cadres de la saison passée. Les Courbevoisiens s’imposent 3 buts à 1. La première journée de D2 a été intense à la patinoire de Courbevoie Thierry Monier.

Dans un match serré, les Coqs passent par toutes les émotions jusqu’au gong final. Le début de rencontre est poussif, les deux équipes ne trouvant pas la faille. Le seul frisson des 20 premières minutes est un but de Courbevoie marqué à la dernière seconde, mais les Courbevoisiens sont rapidement calmés par les arbitres qui refusent le but, celui-ci étant tiré au moment du buzzer. La rencontre reste donc ouverte pour les deux derniers tiers-temps.

Dès l’entame du second tiers-temps, Valenciennes impose son rythme. Les Coqs sont pris à la gorge et concèdent logiquement une pénalité de 2 min pour la recrue Lewis Vidal. L’infériorité qui en découle permet au joueur valenciennois Allan Harmegnies d’ouvrir le score. En outre, les locaux ont du répondant, à l’image de l’égalisation rapide deux min plus tard signée Thomas Gesquière, sur une passe décisive de Lewis Vidal sorti de prison.

À une min de la fin du second tiers-temps, Nicolas Domalain a pu doubler la marque, bénéficiant là encore d’une infériorité numérique de Valenciennes.

De nouveau en confiance, les Coqs poursuivent leurs attaques sur le but nordiste à l’aide d’une défense solide leur permettant d’attaquer tous azimuts. Le nouveau gardien de la formation, Vito Nikolic, rassure l’équipe avec plus d’une soixantaine d’arrêts sur le match. Le portier mure les cages courbevoisiennes à plusieurs reprises sur des contre-attaques placées des adversaires du jour.

L’autre homme fort est le défenseur courbevoisien Nicolas Domalain. En retrait sur le premier tiers-temps, le défenseur est décisif sur tous les fronts en défense comme à l’attaque. A une min de la fin du 2e tiers-temps, Nicolas Domalain donne l’avantage aux Coqs, aidé d’une infériorité numérique de Valenciennes. Après avoir été menés, les Courbevoisiens réussissent ainsi à inverser la vapeur. Le jeu s’intensifie en troisième période en raison du score très serré.

Tandis que le gardien courbevoisien Vito Nikolic multiplie les interventions, Nicolas Domalain, encore lui, se sacrifie plusieurs fois pour stopper les tirs de Valenciennes. Le défenseur met ensuite son équipe à l’abri à l’aide d’une frappe puissante après un enchaînement de passes des frères jumeaux Uola. Là encore, une double infériorité numérique des Nordistes ouvre la brèche aux locaux : 3 à 1 pour Courbevoie.

Les Valenciennois sortent leur gardien et jouent à six joueurs de champ pour réduire l’écart. Aki Uola, depuis la zone de Courbevoie récupère et tente le tire : le poteau. « Très satisfait, tout le monde s’est donné à 100 % du début à la fin », analyse le coach des Coqs, Pierre-Mathieu Maillot. « On appréhendait beaucoup le premier match en D2 avec l’arrivée de nouveaux joueurs, donc on a travaillé énormément pour réussir à ressortir le palet », commente le capitaine William Prudent. Les Coqs se déplacent à Amnéville (Moselle) samedi 28 septembre pour la 2e journée de D2.

CREDIT PHOTO : HELENE BRASSEUR